Main White Logo - Fondation Gautier Capuçon sous l’égide de la Fondation de France
Anna Sipniewski
Promotion 2022

Anna Sypniewski

Jeune altiste originaire de Toulouse, Anna Sypniewski débute l’alto avec Valérie Apparailly d’où naît une véritable passion. Ayant intégré en 2016 le CNSM de Paris dans la classe de Jean Sulem, elle se perfectionne en Allemagne à Leipzig auprès de l’altiste Tatjana Masurenko, et poursuit actuellement un cursus d’Artist Diploma à la Colburn School de Los Angeles.

Anna remporte le Premier Prix au concours national des jeunes altistes à l’âge de 15 ans et reçoit le Prix de la ville de Ciboure, et le Grand Prix de l’académie Ravel. Elle est sélectionnée pour prendre part à la Verbier Festival Academy et à l’académie musicale de Villecroze où elle reçoit notamment les conseils de Lawrence Power, Antoine Tamestit et Miguel Da Silva.

Chambriste passionnée et membre du trio Sypniewski, elle a été invitée à se produire dans de nombreux festivals : l’Orangerie de Sceaux, les Raveliades de Ciboure, les Jeudis musicaux de Royan, le Festival du Périgord Noir, Août musical de Deauville, la Folle Nuit de Nîmes… Elle a déjà partagé la scène avec des musiciens d’expérience tels que François Salque, François René Duchâble, Alexandre Kantorow ou encore Denis Pascal.

Le trio Sypniewski, qu’elle a fondé en 2016 avec ses deux sœurs Caroline et Magdalena, lui permet d’explorer plus intensément le répertoire du trio à cordes. Elles ont bénéficié lors de nombreuses masterclasses des conseils de Krzysztof Chorzelski (quatuor Belcea), Gunter Pichler (quatuor Alban Berg), du quatuor Ebène, du quatuor Modigliani et du quatuor Diotima. En 2021, elles créent la Partita pour trio à cordes de Raphaël Sévère aux Archives nationales de Paris.

Anna enregistre deux albums avec le Zoot collectif, une rencontre entre un octet de jazz et un quatuor à cordes. En 2019, elle participe à l’enregistrement de l’album Inveniendi du saxophoniste Nicolas Arsenijevic, sur lequel figurent des œuvres de Brahms, Busch mais aussi des créations mondiales de Ricardo Nillni et Jean-Baptiste Doulcet.